Nouveautés

1dc-mir-site.jpg

Paru le:  19-07-2016

Editeur:  Les éditions Libre Echange

Isbn:  979-10-93166-09-4

Ean:  9791093166094

Prix:  22 €

Caractéristiques: 
320 pages

Genre:  Essai

Thème:  Sciences politiques

Thèmes associés: 

dc-mir-site.jpg

Les mythes de l'insécurité routière

Bertrand Lemennicier

Ces campagnes de sensibilisation, qui partent sans doute d’un bon sentiment, sont des opérations de manipulation de l’opinion publique.

Bertrand.Lemmenicier

Bertrand Lemennicier - Professeur émérite d’économie à l’Université de Paris II PanthéonAssas est membre du Centre de Recherche en Economie et Droit (C.R.E.D.) de Paris II et Research Fellow à l’International Center for Economic Research (I.C.E.R.) Turin. Il est aussi membre de l’American Economic Association et de la prestigieuse Mont Pèlerin Society. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont le marché du mariage et de la famille (Presse Universitaires de France, PUF), Économie du droit (Éditions Cujas), la morale face à l’économie (Éditions Organisation) et d’un manuel d’e-learning intitulé Microéconomie : théorie et applications

Spots chocs d’accident à 50 km/h, handicapés en chaise roulante, slogans à rime : boire ou conduire, il faut choisir, un petit clic vaut mieux qu’un grand choc, ceinture attachée, visage protégé. Dans les émissions reportages, l’automobiliste qui roule au-dessus des limites légales de vitesse, arbitrairement édictées par quelques bureaucrates, est traité de fou du volant. Ces campagnes de sensibilisation, reposant sur des sophismes et des biais cognitifs, partent sans doute d’un bon sentiment, mais elles restent des opérations de manipulation de l’opinion publique. Ainsi, la vitesse, l’alcoolémie, l’usage de stupéfiants, les « textos » sur les portables au volant ou sur sa moto, seraient les causes principales des accidents mortels. On en vient même à considérer n’importe quel automobiliste ou motard comme un "criminel" en puissance. Il s’ensuit une répression croissante, anonyme et aveugle. Cette dérive est d’autant plus inacceptable qu’elle repose sur des croyances volontairement faussées, la fin justifiant les moyens, par les personnes en charge des études et de la communication des organismes de sécurité routière. Cet ouvrage a été écrit en réaction à cette propagande infantilisante. Nous avons voulu en avoir le cœur net. Pour cela nous avons examiné attentivement, à la fois par une réflexion théorique et une démarche empirique, ce que valent les travaux scientifiques sur lesquels s’appuient les communicants de la sécurité routière pour attribuer aux automobilistes ou motards la responsabilité des morts sur les routes. Car finalement ces campagnes de désinformation exonèrent les pouvoirs publics de leur propre responsabilité dans la mauvaise gestion du réseau routier depuis les années 1950. Or, le rôle des experts comme des journalistes consiste à informer les citoyens et non pas, de manière servile, à collaborer à la politique de communication de l’Etat en matière de sécurité routière.

Cet ouvrage a été écrit en réaction à cette propagande infantilisante. Nous avons voulu en avoir le cœur net. Pour cela nous avons examiné attentivement, à la fois par une réflexion théorique et une démarche empirique, ce que valent les travaux scientifiques sur lesquels s’appuient les communicants de la sécurité routière pour attribuer aux automobilistes ou motards la responsabilité des morts sur les routes. Car finalement ces campagnes de désinformation exonèrent les pouvoirs publics de leur propre responsabilité dans la mauvaise gestion du réseau routier depuis les années 1950. Or, le rôle des experts comme des journalistes consiste à informer les citoyens et non pas, de manière servile, à collaborer à la politique de communication de l’Etat en matière de sécurité routière.

NouveautésHabeas CorpusLes mythes de l'insécurité routière